Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
RPL Info

Info locale Musique Culture Exposition loisirs du Pays Messin

Les cuivres de Metz Métropole s’installent à l’Arsenal le dimanche 31 janvier 2016

Publié le 19 Janvier 2016 par RPL Info in Les cuivres de Metz Métropole, Arsenal, musique, classique, actualité, rpl radio 89.2 la radio du pays lorrain

 Les cuivres de Metz Métropole s’installent à l’Arsenal le dimanche 31 janvier 2016

Dimanche 31 janvier : les cuivres de Metz Métropole s’installent à l’Arsenal Le dimanche 31 janvier 2016 à 16 h 00, l'orchestre d'harmonie du Conservatoire à Rayonnement Régional Gabriel Pierné et un ensemble de cuivres, composé des élèves du Conservatoire de Metz Métropole, de l’École de Musique et de Danse d'Ars-sur-Moselle, du Conservatoire Municipal de Musique et de Danse de Marly, de l’Union de Woippy, et de l’EMARI (École de Musique Agréée à Rayonnement Intercommunal), donneront un concert dans la Grande Salle de l’Arsenal. Événement exceptionnel à ne pas manquer !

Sous la direction d’Arnaud Tutin, plus de 130 élèves âgés de 7 à 60 ans, interprèteront un programme haut en couleurs : Rapunzel de Bert Appermont, suivi de Victory, extrait de Cry of the Celts arrangé par Peter Graham.

Pour l'occasion, le Conservatoire de Metz Métropole a commandé des œuvres musicales auprès des compositeurs, Alexandre Kosmicki et Dominique Della Nave.

Elles seront jouées en première mondiale ce dimanche 31 janvier à l’Arsenal :

- Ce n’est qu’une légende d’Alexandre Kosmicki, une pièce descriptive pour ensemble de cuivres et percussionnistes, écrite en 3 parties qui s’enchainent. La première partie dépeint un monde idyllique, plein de tendresse et d’harmonie entre les hommes. Puis, peu à peu la vanité des hommes et leur jalousie viennent perturber ce climat de sérénité.

L’affrontement, la pugnacité arrivent ainsi dans la deuxième partie et expriment un monde de guerre où règne le chaos. Une envolée lyrique tente de nous ramener cette tendresse volée par les vices de l’homme.

Elle réussit à reprendre sa place, mais les choses ne sont plus comme elles étaient. Le chaos a laissé ses traces. Rien ne peut être comme avant. L’œuvre se termine par le retour du thème de la tendresse exposé par les instruments graves. Le livre se ferme, la légende est entendue.

- There is nothing here de Dominique Della Nave, une pièce festive totalement rock, ce qui est assez rare dans le répertoire des cuivres. Cette œuvre inspirée par le rock de la côte ouest des ÉtatsUnis comme Huey Lewis and the News ou Christopher Cross, a la particularité d'intégrer des élèves de tous les niveaux. Le titre qui signifie « il n'y a rien ici » est un pied de nez à la musique dite « savante », car la pièce a volontairement été composée avec des motifs simples pour qu'elle soit techniquement accessible à tous.

En deuxième partie de ce concert, les cuivres laisseront place à l'orchestre d'harmonie, dirigé par Sébastien Beck avec pour programme : The hounds of spring d'Alfred Reed, Huckleberry Finn Suite de Franco Cesarini. Le concert se terminera avec la fameuse pièce West side story de Léonard Bernstein, arrangée par J.G Mortimer.

Entrée gratuite - Billets à retirer dès à présent dans le hall de l'Arsenal.

Commenter cet article