Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
RPL Info

Info locale Musique Culture Exposition loisirs du Pays Messin

Tous à l'Opéra-Théâtre de Metz Métropole le 7 mai 2016

Publié le 29 Avril 2016 par RPL Info in Opéra-Théâtre de Metz Métropole, Tous à l'opéra, la Callas, actualités, rpl radio 89.2 la radio du pays lorrain

Salle OT 180° L © Arnaud Hussenot - Fabien Darley - Metz Métropole
Salle OT 180° L © Arnaud Hussenot - Fabien Darley - Metz Métropole

Le 7 mai 2016 : Tous à l'Opéra-Théâtre de Metz Métropole !

Le samedi 7 mai, l'Opéra-Théâtre de Metz Métropole ouvre ses portes au public. Visites commentées, spectacle théâtral autour de la Callas et récital d'airs et d'ensembles d'opéra sont au programme de cette journée.

Pour sa 10e édition, la manifestation ‟Tous à l'Opéra", proposée par la Réunion des Opéras de France en partenariat avec Opera Europa et RESEO, invite le public à franchir les portes des Opéras le temps d'un week-end dans le cadre des Journées Européennes de l'Opéra. La soprano Patricia Petibon est la marraine de cette édition dont le thème européen est ‟Opéra : fenêtres sur le monde".

L'Opéra-Théâtre de Metz Métropole participe à cette manifestation avec des propositions ouvertes à tous :

Samedi 7 mai 2016

– 11 h 00 - 13 h 00 / 14 h 00 - 16 h 00 : visites commentées de l'Opéra-Théâtre et de ses coulisses.

– 16 h 00 : Callas, monologue pour une comédienne - Un spectacle qui donne à entendre la voix unique d'une immense artiste, au travers d'un texte établi et tissé à partir des propos tenus par la Callas et recueillis dans la masse des articles, interviews et reportages parus dans le monde entier entre 1957 et 1974.

Spectacle de Jean-Yves Picq - Mise en scène : Jean-Marc Avocat - Avec Noémie Bianco - Production du Théâtre du Carnassier.

– 18 h 00 : récital d'airs et d'ensembles d'opéra (Mozart, Verdi, Rossini, Bizet, Saint-Saëns...) par l'Ensemble Calypso - Yelena Kolomoyets, soprano - Blandine Staskiewicz, mezzo-soprano - Sacha Hatala, alto - Anna Hetmanova, pianiste.

Avec le soutien du Cercle Lyrique de Metz

Informations pratiques :

Entrée libre dans la limite des places disponibles

Callas, monologue pour une comédienne

Spectacle de Jean-Yves Picq

Mise en scène : Jean-Marc Avocat

Lumière : Justine Nahon

Callas  © Jérôme Bertin

Callas © Jérôme Bertin

Résumé

‟Établi et tissé à partir des propos tenus par la Callas elle-même, propos recueillis dans la masse considérable d'articles, d'interviews et de reportages parus dans le monde entier entre 1957 et 1974, ce texte a pour seule ambition de faire entendre à nouveau, dans nos temps chaotiques et confus, la voix unique d'une femme et d'une immense artiste s'exprimant sur son art avec une intégrité, un absolu et une sincérité forçant plus que le respect ou la seule admiration."

Jean-Yves Picq

Note d'intention

Loin des querelles de spécialistes sur la qualité évolutive de sa voix, sur la place qu'elle occupe dans le ‟top 10" des plus grandes sopranos de l'histoire de l'opéra, Maria Callas devint, de son vivant même, un des derniers ‟monstres sacrés" de la scène. Sa mort fit d'elle une légende. Pour quelques fans inconditionnels -dont je suis-, la seule apparition de son visage sur un écran, les premières notes de son chant inimitable sur un disque sont un bouleversement immédiat, tant est intense la charge émotionnelle qui émane de celle qui fut surnommée la ‟divinissime", mais aussi la ‟tigresse" ! On a dit de Maria Callas qu'elle chantait ‟comme si sa vie en dépendait" ! Existe-t-il plus juste définition de son art ?

Jean-Yves Picq, auteur atypique et exigeant d'un grand nombre de pièces de théâtre, a constitué un texte d'une richesse incroyable avec pour seul matériau des extraits d'interview (presse, télé, etc.). La femme, à la vie si tourmentée, et surtout l'artiste, hyper lucide, d'une rigueur et d'une exigence, tant vis-à-vis d'elle-même que des autres, quasi tyranniques, s'y entremêlent, constamment passionnantes.

Que l'authentique personnage de théâtre nommé Maria Callas qui émerge du travail de Jean-Yves Picq puisse séduire une actrice, quoi de plus normal ? De plus évident ? Non pas dans le désir mégalomaniaque de ressembler au modèle, mais dans la prise en compte, la revendication et l'incarnation d'une telle personnalité. L'artiste lyrique s'élève au-dessus de sa propre spécialité pour accéder à la dimension d'Artiste, tout simplement. Une artiste, dont Franco Zeffirelli (qui l'a mise en scène dans plusieurs opéras) a dit qu'elle était à la mesure d'un Nijinsky, d'un Michel-Ange...

Ayant accompagné quelques-uns des premiers pas de Noémie Bianco sur son chemin de grande actrice en devenir, j'eus très vite l'intuition que, malgré son jeune âge, elle était de taille à aborder d'ores et déjà ce personnage réinventé par Jean-Yves Picq, la Callas.

Jean-Marc Avocat

J'interprète. Je suis venue au monde pour cela. Je donne vie à ce que le compositeur a créé avant moi. Quelquefois je me dis : il ne voulait peut-être pas cela, mais je vais le faire pour le bien de l'Opéra. Une interprète s'empare du personnage qu'elle doit interpréter. Ce n'est pas le mien. La presse confond les deux. À la ville, je ne suis pas la Tosca. Mon personnage de tous les jours n'est pas assez excitant pour les journalistes, alors ils inventent souvent."

Maria Callas dans Callas


Récital de l'ensemble Calypso

Yelena Kolomoyets, soprano, Blandine Staskiewicz, mezzo-soprano, Sacha Hatala, alto, et Anna Hetmanova, au piano, réunissent leur talent, leur professionnalisme et leurs atours pour incarner le pouvoir de séduction de l'Art lyrique. Leurs voix se marient, se croisent et se répondent avec bonheur dans des trios et duos de mélodies et d'opéra français et italien, entourant la période classique et romantique.

Yelena Kolomoyets

Yelena Kolomoyets, née au Kazakhstan le 20 novembre en 1985, commence ses études de chant au Conservatoire Tchaïkovsky de Ekaterinbourg. Après avoir obtenu son diplôme, elle vient travailler à Paris auprès de Sonia Nigoghossian au C.R.R. de Paris. Depuis 2009, elle se perfectionne auprès de la soprano Gabriella Ravazzi. Elle obtient plusieurs récompenses dans des concours nationaux et internationaux (Concours de chant de Noyer, Concours de chant de Béziers, Concours des maîtres du chant à Paris, Concours international de chant Spazio Musica à la suite duquel elle est invitée à chanter sa première Traviata).

Elle débute sa carrière à l'âge de 23 ans dans le rôle de Donna Elvira dans Don Giovanni de Mozart, avant d'enchaîner les rôles de Nannetta dans Falstaff et Violetta dans Traviata de Verdi (au Teatro Mancinelli d'Orvieto), Mimi dans La Bohème de Puccini (au Teatro Industri de Grosseto), Rosalinde dans La Chauve-Souris de Strauss (à l'Oratoire du Louvre de Paris), Micaëla dans Carmen de Bizet (à la Gare du midi de Biarritz).

En 2012 et 2013, elle participe également au Bus-opéra de l'Opéra de Massy dans les rôles de Micaëla dans Carmen, Adina dans L'Elixir d'Amour de Donizetti, et chante l'Exultate Jubilate K165 de Mozart. Elle se produit également à l'UNESCO dans la Messe solennelle Sainte-Cécilede Gounod.

Récemment, elle chante le rôle d'Oscar dans Un Ballo in Maschera de Verdi sous le haut patronage du Maestro Maurizio Arena en Italie. Prochainement, elle se produira dans la Messe des timbales de Haydn sous la direction de Franck Chastrusse Colombier et prépare le rôle de Norina dans Don Pasquale de Donizetti.

Blandine Staskiewicz

Après avoir obtenu son Prix au Conservatoire National Supérieur de Paris en 2001, elle débute dans les rôle-titre d'Attalia d'Haendel au Festival d'Ambronay, Callirhoé de Destouches au Festival de Beaune et Sémélé de Marin-Marais à Radio France et au Théâtre des Champs-Élysées. Lauréate du Concours Baroque International de Chimay et des Voix d'Or en 2001, elle participe au 1er Jardin des Voix, que dirige William Christie et Les Arts Florissants.

Au cours de sa carrière, elle travaille avec des chefs renommés (Marc Minkowski, John Elliot Gardiner, Kurt Masur, Kent Nagano, Michel Plasson, Jean-Christophe Spinosi et Hervé Niquet) et se produit sur les plus belles scènes internationales (Bienne, Bruxelles, Amsterdam, Londres, Madrid, New York, Washington, Montréal et Tokyo).

On a pu la voir sur scène notamment dans le rôle-titre de Cendrillon de Massenet à l'Opéra Comique, Cherubino (Les Noces de Figaro) au Capitole de Toulouse, Rossane (Alessandro de Haendel) à Athènes et Versailles, Lazuli dans L'Étoile de Chabrier à l'Opéra de Bergen et à l'Opéra Comique, et plus récemment dans le rôle-titre d'Il Trionfo della Divina Giustizia de Porpora, joué en première mondiale à Beaune. Elle donne une série de récitals avec orchestre d'airs de Vivaldi et Haendel, extraits de son disque Tempesta sorti chez Glossa, dont un concert à la Salle Gaveau.

Sacha Hatala

Elle débute le chant à l'Académie de Musique de Bratislava en Slovaquie, puis entre au Conservatoire National Supérieur de Paris où elle obtient son prix en 2001.

Elle est soliste dans de nombreuses œuvres baroques de Vivaldi, Monteverdi et J.S. Bach, avec des chefs tels que Gabriel Garrido aux festivals d'Ambronay et de Beaune, Howard Crook à l'Opéra de Lausanne, Jérôme Corréas à la Chaise-Dieu, Paul Agnew et Les Arts Florissants, et Gérard Lesne à Royaumont.

Elle interprète notamment les rôles de Baucis (Philémon et Baucis de Haydn) à l'Opéra de Lyon avec Les Musiciens du Louvre, Florence Pike(Albert Herring de Britten) à l'Opéra de Rennes, Maddalena (Rigoletto de Verdi) à l'Opéra d'Alger et de Bratislava, Amnéris (Aïda de Verdi) avec Radio France et Paride dans Paride ed Elena de Gluck à l'Opéra de Lucca. Elle participe également au spectacle Le Journal d'un Disparu de Janacek au Théâtre de l'Athénée à Paris.

Depuis quelques années, elle chante régulièrement avec l'ensemble Accentus, au sein de l'ensemble et également en soliste, sous la direction de Laurence Equilbey.

Anna Hetmanova

Diplômée de l'Académie Supérieure de Musique d'État de Biélorussie et du Conservatoire National Supérieur de Paris, Anna Hetmanova est lauréate de nombreux concours en Europe : Concours International de F. Schubert en Tchécoslovaquie, Concours International de musique de chambre de Caltanissetta en Italie, Concours International de San Sebastian en Espagne, Tournoi International de Musique en France, etc.

Son vaste répertoire lui permet de donner des récitals en solo et en duo, aussi bien qu'avec orchestre, dans des salles internationales : Cité de la Musique à Paris, Opéra Royal de Versailles, Théâtre Mogador à Paris, Palais des Fêtes à Strasbourg, Philharmonie d'État de Biélorussie, San-Sebastian Kursaal, Théâtre Margherita à Caltanissetta... Elle se produit en soliste aux festivals Radio France, Liszt en Provence, ‟Jeunes talents", etc.

Elle est régulièrement invitée comme Présidente de jury du Concours Européen de piano à quatre mains en Alsace.


Vous trouverez en pièces jointes le communiqué de presse de la manifestation, ainsi qu'une photo de l'Opéra-Théâtre et trois photos du spectacle Callas.

Bien cordialement,

Marie-Françoise LEGRIS

Chargée de communication

Tél. 03 87 15 60 57

mflegris@metzmetropole.fr

Opéra-Théâtre de Metz Métropole

4-5, place de la Comédie

57000 METZ

Tél. 03 87 15 60 51

Fax 03 87 31 32 37

http://opera.metzmetropole.fr

Callas 5 © Jérôme Bertin

Callas 5 © Jérôme Bertin

Opéra-Théâtre de Metz Métropole

4-5, place de la Comédie

57000 METZ

Tél. 03 87 15 60 51

Fax 03 87 31 32 37

http://opera.metzmetropole.fr

Commenter cet article